Page en cours de mis à jour

Suite à la signature de la convention d'exploitation de la collecte et de la valorisation des déchets entre la Commune Urbaine de Fianarantsoa et la Relais Madagasikara le 7 mars 2013, FAKOFIA est né. FAKO comme "déchets" et FIA diminutif de "Fianarantsoa" notre ville. Ses activités reposent principalement sur la collecte et la valorisation des déchets de la ville de Fianarantsoa.

Cette activité a été initié grâce au partenariat avec ISF (Ingénieurs Sans Frontière) Belgique et la grande aide du PAGDM (Projet d'Appui à la Gestion des Déchets Ménagers).

 


L'activité de la Collecte Séléctive

 La collecte consiste au ramassage des déchets auprès de bacs d'apport volontaire. Grâce à 4 camions, l'équipe assure actuellement le nettoyage quotidien de 53 bacs de la ville représentant plus de 500 T par mois. Fakofia a également pour mission l'entretien des bacs (curage, réparation et fabrication).

Sur la majorité des bacs, un salarié effectue dès le matin le tri des déchets afin de séparer les déchets organiques, les déchets valorisables (« filières ») et les déchets non-revalorisables dits « ultimes ». En leur offrant un emploi stable, le tri à la source permet de rendre la dignité aux anciens chiffonniers vivant des déchets du quartier ou des décharges sauvages. Le tri à la source permet aussi de jouer un rôle majeur pour la sensibilisation de quartier.

Pour quelques quartiers d'accès difficile, un service de pré-collecte autonome assure le ramassage de déchets ménagers au porte à porte afin de les acheminer ensuite vers les bacs de collecte.

 

Le Circuits des déchets et filières de valorisation

L'équipe de collecte assure ensuite le transport de chaque type de déchet vers un Centre de Tri et de Valorisation des Déchets. Le CTVD se trouve à Andriamboasary à 8 Km de la ville de Fianarantsoa sur la route d'Isorana. Sur les 10 Ha de ce terrain, 3 hectares ont été spécialement aménagés pour le traitement des déchets.

  • Le compostage

Les déchets organiques, représentant 75 % des déchets, sont stockés, et soumis à un processus de compostage précis.

La ressource obtenue est un compost biologique, commercialisé sous le nom de Soavokatsa et répondant aux besoins des agriculteurs pour l'amélioration de leurs sols.

                   

                      

  • Le recyclage des filières

Les filières sont composées de plastiques, métaux, verre, caoutchouc, … . Elles sont stockées au CTVD puis revalorisées selon les cas. Nous les revendons ainsi pour les besoin de l'artisanat local (marmites, arrosoirs, chaussures) ou le traitement à l'échelle nationale. Des partenariats sont en permanence recherchés afin de revaloriser ces filières notamment sur le recyclage du plastique qui, associé avec du sable, permet de fabriquer des tuiles et des pavés.

  • L'enfouissement des ultimes

Un Centre d'Enfouissement Technique reçoit les déchets ultimes pour lesquels ils n'existe pas de solution de recyclage. Cette zone a été construite selon les normes environnementales européennes, notamment en matière de drainage et contrôle de lixiviat (liquide résiduel passé par les déchets). Utilisant la forme naturelle d'un vallon, la première zone permet de recevoir les déchets ultimes pour une durée de 7 ans. Mais la zone pourra être étendue afin de garantir l'enfouissement de déchets pour 80 ans sur une zone qui sera ensuite à nouveau végétalisée.

 

 

AGRIFERME

Conjointement au projet Fakofia, Le Relais met en place une ferme de démonstration au CTVD.

On peut y mène des expérimentations, des sessions de formation et d'éducation, et de la production selon les techniques agro-écologiques inspirées de la permaculture. Cette méthode consiste en un système agricole qui utilise la biodiversité pour : améliorer les rendements au fil du temps, protéger les plantes par des associations, et améliorer la fertilité du sol. La permaculture permet de reproduire des écosystèmes fonctionnels et complets, et d'y intégrer des installations humaines respectueuses de la nature. Tout cela crée un système vertueux qui ne produit aucun déchet. L'agriferme combine ainsi sur un même terrain de 6Ha, un maximum de diversité de culture et d'espèces différentes par de l'élevage, de la pisciculture, des potagers et des grandes cultures avec vergers en agroforesterie. Ces espaces de grandes cultures sont entièrement cultivés avec une kassine (porte-outil à traction animal fabriqué au Relais) et un âne. Cet ensemble sert de support pour les formations réalisées in-situ. 

En plus des arbres achetés au début, la ferme comporte aussi sa propre pépinière pour produire des arbres mellifères et fourragers pour les paysans des alentours dans le début de recréer des haies productives et reboiser les collines.

Le but de cette ferme est de valoriser une partie du compost produit par le projet pour produire un maximum de fruits et légumes, volailles, poissons dans un système le plus intégré et autonome possible. Il s'agit surtout de mettre en œuvre une agriculture durable qui est une production agricole économiquement viable, socialement équitable, et qui ne nuit ni à l’environnement ni à la santé.

La production ira améliorer les menus de la cantine des salariés ainsi qu'agrémenter les cartes des grands hôtels et restaurants locaux.

Ce site est une vitrine technique et écologique en matière de bâtiments, d'énergie et de gestion de l'eau (récupération de l'eau, toilettes sèches, phyto-épuration, ...)

Le grand public est le bienvenu pour visiter cette vitrine ou pour pique-niquer dans l'arboretum surplombant la vallée !


L'impact socio- économique et environnemental

Les avantages des activités de Fakofia sont considérables sur le plan social, économique et environnemental.

Avec Fakofia, ce sont plus de 100 emplois créés à fin 2016. Les équipes sont essentiellement constituées de personnes en insertion.

Ces emplois sont pérennisés par les ressources économiques issues du secteur des déchets et de l'agri-ferme. Fakofia tend ainsi à équilibrer son activité par les revenus issus du contrat avec la communauté urbaine, mais aussi de la commercialisation du compost, de la revalorisation des filières et de la vente des produits de la ferme.

La collecte préserve enfin la salubrité de la ville et conduit à un environnement propre et sain pour une bonne santé des habitants. Fakofia essaie au maximum de réduire l'enfouissement des déchets et permets ainsi de s'inscrire dans une économie circulaire sur le circuit des déchets à travers le recyclage et la transformation en compost. Ce dernier permet la production de produits biologiques inclus dans un circuit court.

 

Avec FAKOFIA, Le Relais prouve que les déchets sont bien plus que des ordures jetés par les ménages. C'est une ressource pour créer un système éconoomique, employer, produire durablement et proyéger la salubrité publique et l'environnement général !

 

Si ce thème vous interpelle, veuillez consulter la Gazette vaovao n°26 du Nov 2012-Mars 2013 spécial Fakofia
 
 
 

L'usine du Relais Madagascar ainsi que le CTVD se visite le Mardi et Leudi Matin

sur RDV téléphonique : 00 261 (0)20 75 510 04

Droit de visite : 5000 Ariary par personne. - Photos non autorisées.